Le projet ANR-AÏDA

Une partie importante de la population présente des déficiences auditives (ou hypoacousies), qui peuvent être liées à l’âge (presbyacousie), à des expositions sonores trop fortes (problème fréquent dans les populations jeunes) ou à d’autres raisons (héréditaires). Beaucoup de ces personnes ne s’équipent pas d’aides auditives, qui sont encore souvent liées à une notion de handicap, au contraire des lunettes, et paraissent chères et mal remboursées. L’individualisation du réglage de ces dispositifs est difficile, et on voit fréquemment des personnes abandonnant leur aide auditive jugée peu efficace.

Dans le même temps, les interactivités sonores sont en constante augmentation, avec par exemple une forte inflation des échanges vocaux dans l’automobile. Ces échanges peuvent être sécuritaires (systèmes d’aide à la conduite), fonctionnels (GPS) ou de confort (téléphonie, radio). Dans le cas de la téléphonie main-libre en roulage, un grand nombre de personnes se retrouve en situation d’intelligibilité réduite focalisant leur attention sur la conversation au-delà du nécessaire. Leur seul moyen d’action actuel est l’augmentation du niveau sonore qui est tout à la fois inconfortable et non optimale pour l’hypoacousie.

L’objectif de ce projet est d’offrir des moyens d’amélioration de l’intelligibilité des messages sonores dans un milieu bruité, en proposant à l’auditeur un dispositif simple lui permettant de régler lui-même le système d’une façon optimale pour son audition. Cette couche utilisateur intuitive cachera des traitements de signal sophistiqués adaptés à la parole. Ces traitements seront également adaptatifs en fonction du contexte de bruit et du type de signaux à traiter.

Le cas d’application choisi est l’automobile qui est le parfait terrain d’exploration pour 3 raisons :

– La clientèle automobile est plus âgée (50 ans) que la moyenne de la population ;

– Les signaux sonores et vocaux en particuliers sont de plus en plus nombreux ;

– Le bruit varie en permanence.

 

Le projet est soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) – Programme CONTINT

Search

Categories